Etés anglais

Notre avis :

Premier tome d’une saga en cinq volumes, cette fresque familiale profondément humaine, où les enfants occupent une place de choix, se révèle addictive dès les premières pages. Avec un talent rare et une plume limpide, la romancière se joue de la frontière entre l’introspection, la description, le dialogue, toutes ces postures de l’écrivain qui glissent l’une après l’autre, comme une barque sur un doux courant... La Saga du confinement...

Voir le document
Go to top